© 2018 Healthgardenwellness - all rights reserved

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône

LES BIENFAITS DE LA MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) est un ensemble de théories et de pratiques pour le maintien de la santé, la prévention, et le traitement de maladies physiques et mentales. Pratiquée depuis des millénaires, elle s'intègre dans une philosophie naturelle basée sur les notions de Yin et Yang (symboles de la bipolarité, ou alternance et succession des contraires des choses) et du Qi (l'énergie vitale du corps). Les maladies surviennent lorsque l’harmonie du système Yin-Yang est déréglée et qu’il en résulte des blocages et des stagnations du Qi, l’énergie vitale.

 

Quelles sont les maladies soignées par cette médecine ?

Souvent, les patients viennent à la MTC lorsqu’ils sont déçus ou qu’ils ont épuisé toutes les ressources de la médecine occidentale moderne. En réalité, toute personne souhaitant préserver ou améliorer son état de santé, ou ayant des symptômes ou une maladie peut faire recours à la médecine traditionnelle chinoise.

Des centaines d’études cliniques sur les bienfaits de la MTC prouvent qu’elle traite avec succès un large éventail de problèmes, dont une liste officielle publiée par l’Organisation Mondiale de la Santé comprenant 43 maladies. Elles incluent les troubles musculaires et osseuses (par exemple, arthrose, sciatique, lombalgies), les maladies du système digestif (constipation, diarrhée, gastrite) les troubles neurologiques (par exemple l’anxiété, la dépression, la nausée, les douleurs de tête et les migraines), respiratoires (asthme, bronchite, sinusite), cutanées (acnés, eczéma). Elle peut aussi soigner les troubles hormonaux provoquant, par exemple, l’infertilité.

 

Quelles sont les bienfaits de la médecine traditionnelle chinoise ?

La médecine traditionnelle chinoise utilise une approche holistique pour rétablir l’harmonie entre corps, esprit et âme. Elle ne cherche pas à diagnostiquer la cause de la maladie et son nom, mais elle priorise avant tout la notion d’équilibre. Se basant sur des pratiques naturelles, elle n’utilise aucun médicament provenant d’un laboratoire. Pour ces raisons, la MTC est une réponse à la surspécialisation et à la surmédicalisation de la médecine conventionnelle, qui a tendance à traiter le patient comme une collection de membres et d’organes dans une chaine d’assemblage. Elle met l’accent sur la prévention aussi bien que sur le traitement, et s’intéresse à tous les facteurs qui contribuent à la santé d’un individu.

 

Quelles sont les pratiques de la MCT ?

Lors d’une consultation, le thérapeute utilise sa vue pour observer l’aspect général du patient, suivie par l’auscultation (écoute des sons que produits le patient par la voix et la respiration), l’observation de la langue, et la palpation, surtout au niveau du pouls.

Une fois le diagnostic posé, le thérapeute identifie les points sur lesquels il doit intervenir pour rétablir l’équilibre du Qi, l’énergie vitale, qui circule à travers des canaux du corps humain, interconnectés, appelés « méridiens ». Pour ce faire, il peut utiliser un large éventail de méthodes, telles que : l’acupuncture, une technique indolore qui consiste à insérer des aiguilles sur la peau ; la moxibustion, qui stimule ces mêmes points par la chaleur, et le massage An Mo / Tui Na, un massage thérapeutique qui masse les muscles par le biais des poignets ou des coudes. Enfin, la MTC utilise aussi l’acupression, la diététique, des exercices énergétiques, et une pharmacopée à base de plantes, de racines ou d’écorces.

Titre 1